Sociologie de la qualité et mondes de l'énergie
Quels impacts des démarches qualité sur les organisations industrielles, les marchés et les modes de consommation ?

Coll. Socio-économie de l'énergie

Auteur :

Directeur de Collection : EDF R&D

Langue : Français
Couverture de l'ouvrage Sociologie de la qualité et mondes de l'énergie

Complément d’information

Thèmes de Sociologie de la qualité et mondes de l'énergie

39,00 €

À paraître, réservez-le dès maintenant

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 198 p. · 15.5x24 cm · Broché · 
ISBN : 9782743023607 EAN : 9782743023607
Éditions Lavoisier

Depuis près de quarante ans, les entreprises et les marchés sont traversées par un mouvement continu de la Qualité. Les politiques, les démarches et les appellations qui la constituent ont régulièrement été renouvelées et son champ d’action s’est étendu du contrôle initial des produits au management de l’entreprise, jusqu’à inclure les dimensions environnementales et sociétales. Comment l’univers de la qualité a-t-il pu régulièrement se renouveler et intégrer ses nouvelles approches au sein des organisations et des marchés ? Pour le comprendre, l’ouvrage propose une analyse renouvelée.

Il montre que ces politiques et démarches reflètent trois sources de tensions qui constituent des dynamiques indispensables au bon fonctionnement des entreprises et à leur croissance. Agent économique écoulant ses produits et ses services sur des marchés, l’entreprise est en premier lieu soumise à la nécessité d’harmoniser et de rationaliser ses processus de production, ses produits et sa gestion pour en faciliter la clarté et réduire ses coûts de fonctionnement. Elle doit aussi adapter et singulariser ses productions pour accompagner les fluctuations de ses marchés et les attentes de ses clients. Oscillant alors entre standardisation et différenciation des produits et des services, les entreprises génèrent des politiques et démarches Qualité qui soutiennent chacune de ces deux orientations et façonnent leurs modèles d’organisation du travail. Organisations du travail, les entreprises déploient en deuxième lieu des politiques et démarches Qualité afin d’intégrer une partie des savoirs des salariés dans leurs règles et processus pour en accroître la performance. Mais les salariés peuvent faire échec à ces premières démarches afin de préserver leurs savoirs professionnels, les transmettre dans leur communauté et ainsi conserver leur autonomie et leur efficacité au travail. De nouvelles démarches sont alors introduites et des espaces de régulation constitués pour concilier ces aspirations contraires. Espaces de vie et de socialisation, les entreprises déploient en troisième lieu des politiques et démarches de la Qualité afin de diffuser des valeurs dominantes et homogènes pour renforcer une cohésion culturelle et communautaire. En parallèle, certains salariés utilisent ces démarches pour refléter leur subjectivité.

Finalement, les politiques Qualité et les entreprises apparaissent composées de trois dynamiques articulées par les managers et les salariés afin de construire un « sens organisationnel ». Plusieurs cas pratiques et chapitres issus du secteur de l’énergie illustreront ces idées.

Renouvellement de la Qualité et mondes de l’énergie : une présentation des débats

Une définition de la qualité est-elle possible ?

PARTIE I Organisations, Énergie et gestion de la qualité : entre standardisation et singularisation des productions

CHAPITRE A Adaptation aux marchés et rationalisation de la gestion : les conceptions organisationnelles de la Qualité

I. Le contrôle de la Qualité : de la conformité du produit au modèle taylorien

II. La maîtrise de la Qualité : de l’appropriation de l’organisation au modèle fordien

III. La Qualité totale : « Juste-À-Temps » et implication du système social

IV. Qualité globale : intégration des Qualités et démarches rationalisées

V. Qualité de vie et responsabilité sociale des entreprises : vers une gestion de la société

VI. Évolution et rationalisation de la gestion de la Qualité au sein des organisations de l’énergie

CHAPITRE B Différenciation des produits et coordination des agents : les conceptions marchandes de la Qualité

I. De la différenciation des marchés à la coordination par les normes de Qualité

II. La coordination faillible des normes de Qualité

III. Coordination des marchés de biens singuliers et experts de la Qualité

IV. Experts de la Qualité et organisations de production d’énergie : le cas des prestations sous-traitées

CHAPITRE C Marchés de l’énergie et socio-économie de la Qualité

PARTIE II Travail et Qualité : entre transmission, rationalisation et régulation des savoirs professionnels

CHAPITRE A Métiers et qualité du travail : entre transmission et contrôle des savoirs professionnels

I. La maîtrise des savoirs au sein des métiers

II. Qualité du travail et critères professionnels

III. Confrontation ou articulation des conceptions de la qualité ?

CHAPITRE B Organisation, qualité du travail et rationalisation des savoirs professionnels

I. Les politiques Qualité, entre appropriation des savoirs et rationalisation taylorienne

CHAPITRE C Métiers, organisation et savoirs : vers une régulation dans les organisations

I. Les politiques Qualité : du travail réel à la régulation des organisations

II. Qualité du travail et régulation dans une organisation productrice d’énergie : un exemple de recherche-action

PARTIE III Sujets et Qualité. Entre communauté et affirmation subjective

CHAPITRE A Politiques Qualité et communauté culturelle

I. Le Management Des Suggestions d’Eurabank

CHAPITRE B D émarches Qualité et affirmation de subjectivités singulières

I. Démarche Zéro Défaut et affirmation subjective

CHAPITRE C L a culture de sécurité dans les organisations d’énergie : une rencontre entre gestion et culture professionnelle

I. De l’incidence de la culture sur la gestion des risques à la culture de sécurité industrielle

II. Formaliser une culture de la sécurité et du risque

III. Métiers et diversité des modèles de sécurité industrielle dans une organisation productrice d’énergie

IV. Modèles et cultures professionnelles de la sécurité : le management de la diversité

PARTIE IV Articulation des dialectiques et construction des organisations

CHAPITRE A L ’articulation managériale des dialectiques

I. Le travail d’articulation par les managers

II. L’articulation managériale contrariée

CHAPITRE B Articulation subjective et construction du « sens organisationnel »

CHAPITRE C L a construction du « sens organisationnel » : de l’entreprise à la société

Conclusions. Pour une sociologie de la Qualité dans les mondes de l’énergie

Annexe 1 Méthodes d’enquête

Bibliographie

Chercheurs et enseignants en sciences humaines et sociales, professionnels du domaine (consultants, membres d’observatoires, chargés d’étude dans des entreprises, administrations ou des collectivités locales), étudiants de niveau master spécialisés en sciences sociales ou orientés sur l’énergie et les écoles d’ingénieurs.

Olivier Guillaume est Chercheur-Expert dans le Groupe Facteurs Organisationnels et Humains des Systèmes Socio-Techniques (FOHSST) d’EDF Lab. Il est également associé au laboratoire PRINTEMPS de l’Université Versailles-Saint-Quentin.