Sociologie des risques domestiques
Des accidents invisibles ?

Coll. Sciences du risque et du danger

Auteur :

Langue : Français

46,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 188 p. · 15.5x24 cm · Broché
ISBN : 9782743013080 EAN : 9782743013080
Éditions Lavoisier

· PDF : 46,00 € ·
Acheter l'e-book e-book
Avec environ 19 000 morts par an en France, les accidents domestiques et de la vie courante provoquent quatre fois plus de décès que les accidents de la circulation et trente fois plus que les accidents du travail. Or ces accidents paraissent invisibles en tant que problème public. Comment analyser ce paradoxe ? Comment expliquer que ces risques récurrents de la vie privée, identifiés comme problème majeur de santé, soient peu craints de la population, peu connus des professionnels et peu mis sur l’agenda politique ? Ce que l’on sait de ces accidents et des accidentés dépend essentiellement des dispositifs statistiques et médicaux qui définissent et décrivent le phénomène. Pourtant, les accidents domestiques et de la vie courante soulèvent de multiples enjeux sanitaires, politiques, économiques, sociaux et juridiques peu étudiés bien que de nombreuses actions de sensibilisation et de prévention soient menées. Sociologie des risques domestiques montre comment ce fait social complexe soumis aux variations sociales et territoriales constitue un problème public et politique. Il explore trois grandes pistes d’analyse pour appréhender ce phénomène social candidat à la labellisation Grande cause nationale pour 2011. Pourquoi et comment certains risques sont reconnus comme problème public et pas d’autres ? Les preuves statistiques de mortalité et de morbidité sont-elles suffisantes pour faire inscrire un risque sur l’agenda politique. L’émergence d’un risque de santé publique dépend-elle seulement de la mobilisation d’acteurs locaux et de soutiens politiques nationaux ou dépend-elle aussi d’acteurs internationaux ? Cet ouvrage s’adresse aux étudiants et aux chercheurs en sociologie, sciences politiques, épidémiologie et santé publique. Il s’adresse aussi à un public de professionnels et d’acteurs associatifs intéressés par la prévention et la gestion des risques d’accidents domestiques et de la vie courante.
Introduction – Du mode d’existence des risques d’accidents domestiques. Une sociologie des risques domestiques est-elle possible ? Introduction. La perception des risques d’accidents domestiques. La difficile publicisation des accidents domestiques. La fabrication statistique des accidents domestiques et de la vie courante. Le travail de quantification des causes de décès. La construction de référentiels médicaux standardisés. Les statistiques des accidents de la vie courante et leurs limites. L’entrée des accidents de la vie courante dans l’arène publique. La dynamique sociale des risques. L’émergence d’une mobilisation collective en France. La construction d’une cause internationale. Bibliographie. Les risques d’accidents domestiques et de la vie courante.
Michèle Lalanne est maître de conférences en sociologie, HDR, à l’université Toulouse 2 Le-Mirail. Elle dirige avec Franck Cochoy le pôle Trame (Techniques, Relations, Actions, Marché, Espace public) du Centre d’étude et de recherche travail organisation pouvoir (CERTOP, UMR CNRS 5044).

Découvrez tous les autres ouvrages de la collection Sciences du risque.