Ingénieries et sciences humaines
La prévention des risques en dispute

Coll. Sciences du risque et du danger

Auteur :

Directeur de Collection : GUARNIERI Franck

Langue : Français

62,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 217 p. · 15.5x24 cm · Broché
ISBN : 9782743013073 EAN : 9782743013073
Éditions Lavoisier

· PDF : 62,00 € ·
Acheter l'e-book e-book
Le règne de la Technique se développe sur l’ensemble des domaines de la vie sociale, y compris sur celui de la prévention des risques. Les solutions préventives développées relèvent d’une pensée de l’ingénierie qui se substitue à d’autres manières d’appréhender les dangers. La plupart des solutions s’opposent à des pratiques de précautions traditionnelles. Ce clivage entre ingénierie et cultures peut compromettre les résultats escomptés de politiques de prévention des risques dont le fondement technique puise désormais sa source dans la raison scientifique. Ingénieries et sciences humaines. La prévention des risques en dispute vise à démontrer ce problème à travers trois exemples. Le premier traite des usages des consommateurs de gaz domestique. Alors que les distributeurs souhaitent la rationalisation de ces usages sur un mode instrumental pour accroître la sécurité dans l’univers domestique, et améliorer ainsi l’image du produit, les usagers construisent leur propre manière d’éviter les accidents. Le deuxième a trait au rôle de la vidéosurveillance dans les espaces publics. Il est montré que tout appareil technique s’inscrit dans une action collective, qu’il la transforme. Le troisième reconstitue l’histoire du « facteur humain », notion qui accompagne la technicisation du travail humain et qui désigne aussi bien un terrain à conquérir par la technique qu’un lieu de refuge pour la subjectivité menacée. Cette dispute entre ingénieries et sciences humaines pourrait permettre une prise en compte pluridisciplinaire de la prévention des risques.
Généralités. Sciences et dangers. Action sociale et orientations disciplinaires. Usage et utilité des sciences. Mise en scène des sciences dans un contexte de fait social total. De l'ingénieur à l'ingénierie et réciproquement. Sciences de l’ingénieur et sciences humaines. La définition d’un métier. Connaissances et organisation de l'action collective à la croisée des chemins. Du métier à l'activité : la rationalisation du social. Illustrations. Socio-anthropologie des règles – L'ingénierie de la sécurité de l’espace public comme réponse aux raisons d’être ensemble. Socio-anthropologie des usages – Manipulations du gaz combustible : pratiques de précaution et politiques de prévention Socio-anthropologie des objets – Le « facteur humain » comme enjeu de domestication technique. Conclusion. Appendice. Références citées.
Dominique Pécaud est maître de conférences en sociologie à l’École polytechnique de l’université de Nantes et responsable du pôle Risques et Vulnérabilité de l’Institut de l’Homme et de la Technologie à Nantes.

Découvrez tous les autres ouvrages de la collection Sciences du risque.