Guide pratique des types d'insectes et d'acariens qui s'attaquent au poisson traité

Auteurs :

Langue : Anglais
Visuel
à venir

Thème de Guide pratique des types d'insectes et d'acariens qui...

8,87 €

Sous réserve de disponibilité chez l'éditeur.

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 34 p. · 15x21 cm · Broché
ISBN : 9789252028277 EAN : 9789252028277
FAO

Les insectes et les acariens s'attaquent souvent au poisson pendant et après le traitement, en particulier dans les régions tropicales et subtropicales. Le présent guide pratique a pour objet de donner des informations essentielles sur l'aspect et l'écologie des principaux types d'insectes et d'acariens qui endommagent le poisson traité. Le poisson traité peut perdre beaucoup de poids du fait des insectes et acariens qui s'y nourrissent. On a observé, dans de mauvaises conditions, des pertes quantitatives dues aux dégâts des mouches pendant le traitement, qui pouvaient atteindre 30 pour cent, et des pertes dues aux dégâts provoqués par les coléoptères lorsque le stockage dure plusieurs mois, qui pouvaient atteindre 50 pour cent. Dans de bonnes conditions de traitement et de stockage, la perte de poids due aux ravageurs est généralement bien inférieure à ces chiffres extrêmes, mais il y a souvent une perte non négligeable qui pourrait être réduite par des mesures de prévention et de lutte. La FAO (1981) a résumé et examiné des rapports, publiés ou non, de pertes de poisson traité dues aux insectes. Les ravageurs peuvent aussi provoquer l'émiettement du poisson traité (FAO, 1981) qui peut lui-même être responsable de la perte des petits fragments (ou du déclassement de ces miettes, qui sont alors utilisées comme aliments pour animaux) et d'une dépréciation due à la détérioration de la qualité, les morceaux intacts de poisson se vendant souvent plus cher. La contamination par des ravageurs morts ou vivants, ou par leur dépouille et leurs excreta, altère aussi l'aspect du poisson et peut en réduire la valeur. De plus, les insectes et les acariens transmettent souvent aussi des spores de moisissures, et la chaleur et l'humidité résultant des infestations massives peuvent créer des conditions propices à la croissance des moisissures sur le poisson séché.