Surveillance environnementale et développement
Acquis et perspectives : Méditerranée, Sahara et Sahel

Coll. Options Méditerranéennes SERIE B : Etudes et recherches, Vol. B 68

Auteurs :

Langue : Français
Date de parution :
Ouvrage 254 p. · 18x25 cm · Broché · Quadrichromie
ISBN : 9782853524858 EAN : 9782853524858
CIHEAM

Les accords multilatéraux sur l’environnement issus du Sommet de la Terre de Rio (1992) plaident pour l’intégration des questions environnementales dans les stratégies de développement. La surveillance environnementale est présentée comme un maillon essentiel de mise en œuvre. En effet, pour servir la décision, il est nécessaire de disposer d’informations pertinentes en temps réel. Cependant, les données scientifiques sur le milieu naturel et ses interactions avec les activités humaines ne sont pas toujours aisées à traduire pour la prise de décision. Des manques subsistent également en matière de connaissance. La surveillance environnementale est ainsi à la croisée de plusieurs enjeux, scientifiques et de développement, mais aussi de coordination entre différents groupes d’acteurs qui sont actifs à des échelles multiples. Ce numéro d’Options Méditerranéennes, édité en partenariat avec l’Observatoire du Sahara et du Sahel, est organisé en trois temps : dans une première partie, il revient sur des fondamentaux scientifiques et institutionnels de la mise en œuvre d’observatoires de l’environnement et sur l’évolution des liens entre ces initiatives de recherche et le monde du développement ; dans une seconde partie et à travers différentes études de cas, il met en évidence une série d’enjeux concernant l’observation scientifique au service du développement. Enfin, dans une dernière partie, il adresse la question technique et politique de la mise en œuvre des dispositifs de surveillance environnementale à travers trois récits aux échelles internationale, régionale et nationale. Cet ensemble de douze contributions définit finalement trois axes essentiels sur lesquels promouvoir la réflexion future : les partenariats, les modes de gouvernance et le rôle de l’échelle décentralisée.