Traumatismes et blessures psychiques
Coll. Thérapies & Psychothérapies

Auteur :

Directeur de Collection : LEMOINE Patrick

Langue : Français
Couverture de l'ouvrage Traumatismes et blessures psychiques

Complément d’information

Thème de Traumatismes et blessures psychiques

29,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 219 p. · 14x21 cm · Broché · 
ISBN : 9782257206619 EAN : 9782257206619
Éditions Lavoisier

· PDF : 29,00 € ·
Acheter l'e-book e-book
Les traumatismes, stress, drames et autres accidents de la vie relèvent autant d’événements de la vie quotidienne que de situations exceptionnelles comme les catastrophes naturelles, les guerres ou les attentats. En certaines circonstances, l’appareil psychique est débordé par ces événements, une souffrance s’installe, et une aide adaptée est alors nécessaire pour prendre en charge ces « blessures invisibles ».

Fondé sur la grande expérience de l’auteur et sur des histoires cliniques, l’ouvrage définit les différents tableaux cliniques (état de stress post-traumatique, harcèlement moral, burn-out, traumatisme sexuel, syndrome de Lazare, résilience…) et les diverses techniques disponibles de prise en charge (défusing, débriefing, psychothérapies, EMDR…) et de prévention.

Des exemples concrets présentent enfin les modalités d’action selon les circonstances (prise d’otage, deuil collectif, guerre, catastrophe, camp de réfugiés) et selon le lieu de la prise en charge (institution, travail avec un interprète…).

Inscrit au cœur d’une pratique quotidienne, tout en s’appuyant sur des connaissances théoriques, l’ouvrage s’adresse aux thérapeutes, médecins, psychiatres, psychologues, infirmiers et ą tous les soignants qui accompagnent les personnes touchées par un traumatisme psychique.
Préface
Introduction

Pour commencer
Des vies bousculées 
La succession des événements et les enchaînements de leurs conséquences
Un chaos de 48 heures et la persistance d’un long désarroi après coup 

Chapitre 1. Le stress et les états pathologiques induits
Qu’est-ce que le stress ?
Le stress adapté et le stress dépassé
Qu’est-ce qu’un traumatisme psychique ?

Chapitre 2. Les différents tableaux cliniques
Les états de stress aigus
La déréliction et les autres phénomènes péritraumatiques
Des perturbations transitoires des contenus de conscience
Les distorsions sensorielles
Stress aigu et comportements de foule : les paniques collectives
L’après traumatisme : les états de stress post-traumatiques
La lente élaboration des classifications
Cauchemars et ecmnésies, une pathologie de la mémoire
L’aménagement du scénario
Le harcèlement moral
Une violence destructrice par petites touches
Un rapport de force entre deux personnes
Une persécution parfois entretenue par la victime
Le burn-out ou syndrome d’épuisement professionnel
La mort par le travail
Les signes avant-coureurs
Les ravages des traumatismes sexuels
Une mise en récit parfois impossible
Des passages à l’acte contre le corps
Des symptômes exposés au dehors
Le syndrome de Lazare
Un dérèglement relationnel
Parler est interdit, se taire est impossible 
La résilience 
La périphérie affective 
Présence, écoute, patience et compréhension 
En parler au passé 
Les variations selon le moment de la vie 
Que sait-on de l’enfant face aux traumatismes ? 
Stress et traumatismes à l’adolescence
Stress et traumatismes psychiques du sujet âgé 

Chapitre 3. La boîte à outil du soignant
Travailler loin de sa base
Aller à la rencontre des personnes éprouvées
Offrir de la disponibilité et du temps d’écoute 
Travailler avec les autres 
Les soins standard 
Le défusing psychologique
Le débriefing psychologique 
Un travail de la parole
Le temps du bouclage
Les soins spécialisés
Les psychothérapies
Les pistes pharmacologiques
Les postures préventives et les actions de prévention
Focus sur l’EMDR 

Chapitre 4. Comprendre et agir en fonction des situations 
Le travail en institution
Le stress à l’hôpital
Les soins intensifs
Travailler avec le malade 
Travailler avec la famille
Et travailler avec les soignants
Stress et douleur 
Maltraitance et affection psychosomatique
L’annonce d’une maladie grave
L’accompagnement d’une maladie grave 
Le stress face à la fin de vie  Face à la crise suicidaire
Le travail avec les équipes de soin 
Première étape de la prise en charge : l’analyse de la demande
Seconde étape : l’élaboration d’une première rencontre avec les enfants
Troisième étape : l’élaboration d’une stratégie d’accompagnement à trois soignants
Premier temps de cette stratégie d’accompagnement : le briefing de la rencontre avec la mère en fin de vie
Deuxième temps de cette stratégie d’accompagnement : la rencontre avec la mère en fin de vie
Troisième temps de cette stratégie d’accompagnement : le débriefing de la rencontre 
Après un ravage
Le drame familial et sa complexité
Qu’est-ce que la famille peut faire ? 
L’équipe est alertée
La prise en charge des membres impliqués dans la gestion familiale du drame
J + 7 L’invitation à parler
J + 20 Autour des enfants
J + 40
J + 60 
L’otage face à ses ravisseurs 
Le paradoxe de l’otage 
Les trois séquences d’une prise d’otage
Le syndrome de Stockholm 
Après la libération
Le stress devant la mort 
La mort subite et le deuil
Que dire après une mort par suicide ?
La mort causée et la culpabilité 
La mort de masse : face aux charniers 
Le deuil collectif 
Des effets collatéraux sur plusieurs générations
La voie de la réconciliation
Le travail en projection
Près de ceux qui sont dans la guerre
L’évitement de l’affrontement et l’inhibition à tuer 
La relation entre le stress et le courage
Le coût psychologique des combats
L’usure psychique due au stress des combats 
Davantage de morts par suicide ensuite que de morts au combat 
Le stress et le décrochage du sens moral
Le stress face à une menace collective 
D’où vient la portée d’une telle menace ? 
Les réactions collectives pathologiques
La coordination des secours 
Les mesures de prévention 
Le travail en ambiance post-catastrophe
Cinq catégories de victimes
La prise en charge du stress chez les secouristes 
Le travail dans un camp de réfugiés 
Exemple d’une psychothérapie d’adulte 
Exemple d’une psychothérapie par le dessin d’enfant

En conclusion, pour boucler le panorama 

Le principe de réalité
Travailler ensemble 

Bibliographie
C’est avec le remarquable ouvrage du Professeur Patrick Clervoy que s’ouvre en beauté cette nouvelle collection intitulée « Thérapies & Psychothérapies ». Et comme la vie nous habitue à d’étranges coïncidences, le sujet en est la prise en charge psychologique des traumatismes, stress, drames et autres accidents de la vie. Sacré sujet au moment précis où la France toute entière est plongée dans un véritable état de stress post-traumatique (ESPT) dans la foulée des attentats de Paris.

Cela fait quelques mois que je reçois à ma consultation de sommeil des patients qui formulent une drôle de requête : « docteur, aidez-moi à ne pas dormir ! » ; cette étrange demande traduit la terreur qu’engendrent les cauchemars répétitifs et les flash-back chez toutes ces personnes qui souffrent des conséquences des tueries qui ont frappé la France. Elles n’y ont pourtant assisté qu’à travers l’œil des médias, mais qu’à cela ne tienne !

À force de regarder en boucle des images aussi répétitive que bouleversantes, on a le sentiment qu’elles ont été rattrapées par une sinistrose par procuration. Il devient dès lors urgent de disposer d’outils validés de prise en charge.

Patrick Clervoy, Psychiatre, ancien militaire, qui fut titulaire de la chaire de Psychiatrie du Val-de-Grâce, a baroudé dans tous les champs de bataille, tous les lieux de catastrophe, a pris en charge dans son service tous les traumatisés de la vie, tous ceux qui souffrent des accidents de parcours, les burn-out, ceux aussi qui auraient mérité d’être décorés de cette médaille nouvelle dite des « blessures invisibles ».

Qui mieux que lui pouvait traiter un sujet aussi difficile, un sujet aussi pratique aussi ?

Toutes les études convergent et confirment que dans cette pathologie, l’utilisation des médicaments psychotropes ne devrait être envisagée qu’en dernier recours, une fois que toutes les ressources d’ordre psychologique et psychothérapique ont été épuisées. D’autant plus qu’aucun des produits de cette classe n’a jamais démontré d’efficacité ailleurs que sur les conséquences de l’ESPT, insomnie, dépression, anxiété, addictions… Ces médicaments ne changent rien au cœur du problème, l’enkystement dans nos neurones d’un abcès nommé traumatisme. Grâce aux études en imagerie fonctionnelle, il est clair aujourd’hui que les techniques comme l’EMDR, la mindfulness, les thérapies cognitives et comportementales, l’hypnose, la méditation, la compassion aussi, sont non seulement capables de soulager, voire de guérir les personnes en grande souffrance psychologique, mais qu’en plus, à travers les mécanismes de la plasticité neuronale, elles peuvent restructurer l’agencement fonctionnel des différents circuits neuronaux. Ce que les Américains appellent la tuyauterie cérébrale. Il est par conséquent essentiel que les thérapeutes, qu’ils soient médecins, psychiatres, psychologues ou psychothérapeutes, apprennent à maîtriser les techniques validées scientifiquement dans cette indication, de manière à réduire au maximum l’utilisation des psychotropes dont les méfaits apparaissent de plus en plus au grand jour. Entre effets secondaires directs (fractures osseuses, aggravation des apnées du sommeil, levées d’inhibition avec amnésie…) et indirects (augmentation de la mortalité générale, induction probable de mutations épigénétiques, démentification, complications cardiovasculaires…), on n’en finirait plus d’énumérer les inconvénients de ces molécules dont pourtant il n’est pas encore possible de se passer dans un certain nombre de cas.

Comme la chirurgie en dehors de la traumatologie marque l’échec de la médecine impuissante à éradiquer une tumeur envahissante, la chimiothérapie devrait marquer l’échec des techniques non pharmacologiques. Seule une réorganisation complète de la politique de soins pourra alléger le poids des coûts indirects engendrés par la sur-utilisation chronique de molécules qui devraient être réservées aux cas ne répondant pas aux techniques autres et de première intention. Ce n’est que lorsque les pouvoirs publics auront pris conscience qu’il s’agit là d’un énorme problème de santé publique, qui provoque non seulement une somme considérable de souffrances individuelles, mais aussi un coût phénoménal pour la collectivité, tant en prise en charge des pathologies induites par ces molécules (complications cardiovasculaires, démences, arrêts de travail, etc.) qu’en traumatologie diverse et variée.

À l’opposé d’une approche académique, mais au cœur d’une pratique quotidienne s’appuyant sur un savoir scientifique et théorique considérable, cet ouvrage restera, j’en suis certain, un ouvrage de référence.
La collection « Thérapies & Psychothérapies » a pour projet d’aider les lecteurs, c’est-à-dire les professionnels, soignants, (futurs) psychothérapeutes, à se repérer au milieu de l’incroyable foisonnement actuel des techniques, des plus exotiques aux plus scientifiques. Cette nouvelle collection sera la plus complète possible, traitera des sujets et des techniques les plus variés, sur un plan à la fois théorique et pratique ; elle sera surtout fondée sur des exemples cliniques concrets. De nombreux autres ouvrages sont actuellement en cours de préparation et viendront enrichir cette collection naissante.

Il est temps pour moi, maintenant, de vous souhaiter une bonne lecture.

Docteur Patrick Lemoine, Directeur de la collection « Thérapies & Psychothérapies »

Thérapeutes, médecins, psychiatres, psychologues, infirmiers et tous les soignants qui accompagnent les personnes touchées par un traumatisme psychique.
Patrick CLERVOY est Professeur de Médecine, ancien titulaire de la chaire de Psychiatre et Psychologie médicale à l’École du Val-de-Grâce (Paris).