Escalade
pathologies de la main et des doigts

Auteurs :

Directeur de Collection : LANDREAU Philippe

Langue : Français

51,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 220 p. · Broché
ISBN : 9782817800066 EAN : 9782817800066
Éditions Lavoisier

· PDF : 51,00 € ·
Acheter l'e-book e-book
Malgré leur petite taille et leur fragilité, les doigts sont les outils essentiels à la progression du grimpeur. La multiplicité des lésions possibles et leur « réparation » nous ont amenés à réaliser cet ouvrage. Réaliser le lien médecine – terrain est notre objectif. La recherche scientifique et médicale peut apporter un regard différent sur la pratique et sur l'entraînement. La collaboration médecin spécialiste – entraîneur, toute au bénéfice des sportifs, permet de limiter les risques de lésion et d'avancer dans le domaine de l'entraînement. Notre ouvrage doit permettre au sportif, à l'entraîneur, de comprendre la consultation médicale, nous voulons également apporter une réflexion sur le déroulement de la pratique. Dans le domaine médical, l'explication des forces exercées sur les doigts et les mouvements doit permettre une meilleure compréhension des circonstances de la lésion et donner au grimpeur des indications sur la reprise de l'entraînement.

• Introduction

Gnecchi, Sébastien (et al.)

Pages 15-18

• Rappels anatomiques de la main

Gnecchi, Sébastien (et al.)

Pages 19-38

• Les différentes lésions

Gnecchi, Sébastien (et al.)

Pages 39-74

• Entraînement et reprise d’entraînement

Gnecchi, Sébastien (et al.)

Pages 75-150

• Constat et prévention

Gnecchi, Sébastien (et al.)

Pages 151-190

• Conclusion

Gnecchi, Sébastien (et al.)

Pages 191-192

S. Gnecchi : Professeur d’éducation physique et sportive à Marseille. Il entraîne des athlètes participant aux compétitions internationales en bloc et grimpe depuis 1992.

F. Moutet : Professeur de chirurgie plastique et réparatrice et chirurgien du SOS Main Grenoble. Il grimpe depuis 1970 et s'intéresse particulièrement aux lésions digitales des grimpeurs depuis plus de 15 ans.