Enquête nationale sur le stationnement public - Annuaire statistique 2010

Langue : Français

40,00 €

Disponible chez l'éditeur (délai d'approvisionnement : 5 jours).

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Support : CD
ISBN : 9782756204802 EAN : 9782756204802

L’annuaire de l’enquête 2010 sur le stationnement public vient de paraître. Cette enquête conduite tous les 5 ans depuis 1985 par le Certu s’adresse aux communes de plus de 20 000 habitants. Cette édition en version cédérom recense pour chaque commune, les pratiques de l’année 2010, relatives au stationnement sur voirie et en parcs (qu’ils soient en ouvrage ou en enclos). Elle permet aux collectivités et aux professionnels du stationnement de disposer de données chiffrées, d’établir des comparaisons et d’analyser des évolutions. Environ 200 communes ont répondu à l’enquête et plus de 600 parkings sont référencés dans l’annuaire. Par rapport à la précédente enquête de 2005, peu d’évolution concernant la part du stationnement payant qui progresse légèrement pour atteindre les 94% dans les villes-centres des agglomérations de province. Par contre, la part du stationnement gratuit réglementé progresse quelle que soit la taille de l’agglomération. Un tiers de ces communes combinent les deux réglementations. De même, tout comme en 2000 et 2005, plus de la moitié des villes ayant répondu à l’enquête présentent un ratio de moins de 2 heures payées par place et par jour sur la zone de stationnement payant la plus chère. Cela interroge sur la mise en œuvre des politiques de surveillance et de contrôle du stationnement au sein des communes. C’est faible par rapport aux cinq ou six heures légitimement escomptées. Mais prudence car on constate parallèlement une généralisation des tarifs préférentiels (abonnement résident ou professionnel) qui influe sur le nombre d’heures payées par place et par jour. Les collectivités ont véritablement à s’interroger sur les priorités qu’elles souhaitent mettre en place en termes de partage et d’usage de la voirie. Concernant la gestion du stationnement, on observe qu’un tiers des parcs de stationnement sont exploités directement par les communes, et que la moitié des villes-centres des agglomérations de province exploitent en régie le stationnement sur voirie. La problématique du stationnement ne se limite pas aux seules voitures et la prise en compte des deux-roues est aujourd’hui un enjeu majeur.