Soudabilité des aciers de mécanicien
Coll. soudage, Performances, 9Q66

Langue : Français
Couverture de l'ouvrage Soudabilité des aciers de mécanicien

Thèmes de Soudabilité des aciers de mécanicien

50,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 40 p. · 21x30 cm · Broché
ISBN : 9782854007886 EAN : 9782854007886
CETIM
En mécanosoudage léger, l'assemblage d'éléments à haute résistance usinés dans des barres d'acier de mécanicien, à des ensembles en acier de construction classique est une pratique courante. Les aciers de mécanicien sont pourtant sensibles au risque de fissuration à froid en zone affectée thermiquement (ZAT). La soudure avec un apport austénitique est une des possibilités de soudage les plus faciles à réaliser. Trop coûteuse ! Si cela leur est possible, les constructeurs utilisent alors un apport composé d'un mélange de carbone et de manganèse généralement de nuance G3Si1 (EN440) pour l'ensemble de la structure. On se trouve, dès lors, dans la configuration des assemblages d'angle peu ou moyennement bridés, réalisés par soudage MAG avec fil massif. Quels sont alors les risques de cette pratique en termes de fissuration à chaud ou à froid ? Cette publication issue d'un étude confiée à l'institut de Soudure, apporte les réponses expérimentales à cette question. Notamment, les indications sur les paramètres de soudage MAG, ou l'acier de mécanicien à mettre en oeuvre.