Les traitements pour améliorer la résistance à la fatigue des joints soudés : la refusion TIG (Performances, résultats des actions collectives, 9P57, Ed. 2006)

Auteur :

Langue : Français

50,00 €

En stock : expédition en 24h !

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 20 p. · 21x30 cm · Broché
ISBN : 9782854006186 EAN : 9782854006186
CETIM
Le soudage crée des contraintes résiduelles et des concentrations de contrainte élevées au niveau du joint : le niveau de contrainte admissible dans l'assemblage vis-à-vis de la fatigue s'en trouve diminué par rapport aux caractéristiques du métal de base. Une rupture peut en résulter, surtout s'il existe des défauts de soudage. Les matériaux à haute limite d'élasticité (HLE) présentent de nombreux avantages, mais ils sont moins résistants à la fatigue que les aciers dits "traditionnels". Leurs performances mécaniques ne peuvent donc être réellement exploitées, puisque les condtions de soudage, le type de joint soudé et la géométrie de la soudure conditionnent la tenue en fatigue des assemblages. Pour améliorer cela, différentes techniques sont appliquées, parmi lesquelles la refusion TIG. Notre rapport propose une synthèse de la bibliographie afin de présenter cette technique, ses conditions de mise en oeuvre, les paramètres d'influence et les techniques de contrôle applicables.