Systèmes nationaux de surveillance des forêts
Surveillance et mesure, rapportage et vérification (S-MRV) dans le contexte des activités REDD+

Coll. Programme ONU-REDD

Langue : Français
Couverture de l'ouvrage Systèmes nationaux de surveillance des forêts

Thèmes de Systèmes nationaux de surveillance des forêts

16,46 €

En stock : expédition en 24h ! (Rupture de stock)

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 26 p. · 21x29.7 cm · Broché · Quadrichromie
ISBN : 9789252079620 EAN : 9789252079620
FAO

Le présent document tire parti de l’exposé présenté à la 7e session du Conseil de direction du Programme ONU-REDD tenue à Berlin en octobre 2011 (UNREDD/PB7/2011/13), qui décrit comment affronter les questions de surveillance et des besoins de communication relatifs au programme REDD+ dans le contexte élargi de l’élaboration de stratégies nationales pour l’environnement et le développement au niveau de la mise en oeuvre. Ce document se propose de décrire les éléments des Systèmes nationaux de surveillance des forêts (SNSF) liés au programme REDD+ au titre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCCC), et d’exposer l’approche du programme ONU-REDD relativement aux exigences de surveillance et de mesure, notification et vérification (S-MNV). Le document est présenté en une série de sections qui examinent les différents éléments de textes pertinents de la CCCC et les recommandations méthodologiques du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC). Cette approche vise à permettre à l’utilisateur final de considérer les répercussions et les phases de la mise en oeuvre des activités REDD+ dans des contextes nationaux distincts. La vitalité future des forêts du monde et les services environnementaux d’une importance mondiale qu’elles procurent sont, de manière croissante, menacés par des activités humaines, qui non seulement exercent leurs impacts sur la biodiversité et les services hydrologiques, mais contribuent aussi au changement climatique mondial. Il est estimé que la déforestation des forêts tropicales a dégagé 1-2 Pg de C/an dans l’atmosphère pendant les années 1990, volume qui correspond à 17 pour cent environ des émissions anthropiques annuelles de gaz à effet de serre (GES) pendant la même période. Au titre de la CCCC, cette source énorme d’émissions sera affrontée par le Programme REDD de réduction des émissions résultant de la déforestation et de la dégradation des forêts en vue de limiter la contribution du secteur forestier. Du fait du surcroît d’activités qu’il entreprend en matière de conservation, de gestion durable des forêts et d’augmentation des stocks de carbone, le programme REDD est devenu REDD+.