Produire plus avec moins
Le manioc, guide pour une intensification durable de la production

Langue : Français

54,44 €

Disponible chez l'éditeur (délai d'approvisionnement : 15 jours).

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 130 p. · 18x25.7 cm · Broché · Quadrichromie
ISBN : 9789252076414 EAN : 9789252076414
FAO
Le manioc est une plante-racine tropicale, originaire du bassin de l’Amazone, qui fournit l’alimentation de base à environ 800 millions de personnes à travers le monde. Cultivée presque exclusivement par de petits producteurs à faible revenu, c’est une des rares cultures de base à pouvoir être cultivée efficacement à petite échelle, en n’exigeant ni mécanisation ni achat d’intrants, et dans des zones marginales à sols pauvres et précipitations aléatoires. L’augmentation de la production mondiale de manioc depuis 2000 est estimée à 100 millions de tonnes, sous l’impulsion de la demande asiatique pour le manioc séché et l’amidon de manioc utilisés en alimentation animale et comme matières premières industrielles, et celle des marchés urbains africains de plus en plus demandeurs de produits alimentaires à base de manioc. Il existe un potentiel considérable d’accroissement addi - tionnel de la production – dans des conditions optimales, les rendements peuvent atteindre 80 tonnes/ha, alors que le rendement moyen à l’échelle mondiale n’est actuellement que de 12,8 tonnes. L’explosion de la demande présente aux millions de producteurs de manioc des pays tropicaux l’opportunité d’intensifier leur production, d’accroître leur revenu et d’améliorer la disponibilité en produits alimentaires là où elle est le plus nécessaire. Mais la façon dont les petits producteurs de manioc choisiront d’améliorer leur productivité devrait constituer une question prioritaire pour les décideurs. En production céréalière, la Révolution Verte, axée sur l’utilisation de variétés génétiquement uniformes et le recours intensif à l’irrigation et aux intrants chimiques, a sévèrement mis à mal la base de ressources naturelles de l’agriculture, compromettant la productivité à venir. Le passage des petits producteurs de manioc d’une agriculture traditionnelle avec peu d’intrants à un mode de culture plus intensif ne doit pas les exposer aux mêmes erreurs. L’intensification durable de la production du manioc constitue l’objet du présent guide, le premier d’une série consacrée à l’application pratique, sur des cultures de petits producteurs et des systèmes de production agricole spécifiques, du modèle « Produire plus avec moins » de la FAO. Approuvée en 2010 par la FAO, « Produire plus avec moins » est une approche écosystémique de l’agriculture visant à améliorer la productivité tout en préservant les ressources naturelles. Elle promeut des pratiques devant permettre au demi-milliard de petites exploitations familiales que compte la planète de produire davantage à partir de la même surface de terre, tout en améliorant le capital naturel et les services écosystémiques. Soutenu par deux décennies de résultats de recherches et d’expériences de terrain en Afrique, en Asie, en Amérique latine et aux Caraïbes, le présent guide fournit une approche respectueuse de l’environnement de l’intensification de la conduite de la culture du manioc.