Politique de la FAO sur l'égalité des sexes
Atteindre les objectifs de sécurité alimentaire dans l'agriculture et le développement rural

Langue : Français

16,46 €

Disponible chez l'éditeur (délai d'approvisionnement : 15 jours).

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 28 p. · 21x29.3 cm · Broché · Bichromie
ISBN : 9789252074908 EAN : 9789252074908
FAO
L’égalité entre les sexes est un aspect crucial du mandat de la FAO qui consiste à assurer la sécurité alimentaire pour tous les êtres humains en améliorant la qualité de la nutrition, la productivité agricole et la gestion des ressources naturelles, ainsi que la vie des populations rurales. La FAO ne peut atteindre ses objectifs qu’en tentant d’assurer du même coup l’égalité des sexes et d’aider les femmes à jouer les divers rôles qui leur incombent dans l’agriculture et le développement rural. L’égalité des sexes est non seulement un moyen essentiel pour la FAO de s’acquitter de son mandat, mais c’est aussi un droit fondamental. Dans la poursuite de ses objectifs, la FAO est mandatée par le système des Nations Unies pour promouvoir et protéger les droits de l’homme et l’égalité entre les sexes, et pour œuvrer de manière à contribuer véritablement à leur concrétisation en s’attaquant aux causes sous-jacentes des violations des droits de l’homme, y compris de la discrimination envers les femmes et les filles. La Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) de 1948 constitue le document fondateur des Nations Unies qui reconnaît officiellement les droits de l’homme à l’échelle internationale, et la Convention sur l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (CEDEF) est au cœur de la question de l’égalité des sexes. La CEDEF oblige les gouvernements à promouvoir, à protéger et à faire respecter l’égalité des droits des hommes et des femmes dans le cadre de leur juridiction. L’application progressive du principe d’égalité fondamentale exige la prise de mesures pour assurer des chances égales aux hommes et aux femmes, ainsi que des mesures pour corriger les inégalités de pouvoir entre les hommes et les femmes. Comme les rôles masculins et féminins sont construits socialement et maintenus par la voie de la culture patriarcale, la CEDEF prévoit que les États parties soient tenus de prendre les mesures voulues pour modifier les modèles et stéréotypes socioculturels, et pour éliminer les préjugés et les pratiques culturelles qui reposent sur des idées sexistes.