Méthodologie GAIN
Diagnostic et conception des processus au sein des organisations de producteurs

Langue : Français

37,98 €

Disponible chez l'éditeur (délai d'approvisionnement : 15 jours).

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 108 p. · 17.5x250 cm · Broché · Quadrichromie
ISBN : 9789252074151 EAN : 9789252074151
FAO
Les contraintes auxquelles les petits producteurs et productrices font face pour accéder au marché et améliorer leurs revenus sont bien connues et faciles à énumérer. Ce sont les solutions et leur mise en œuvre qui restent un défi. La situation est très similaire dans un grand nombre de pays en voie de développement, avec des défis particulièrement importants en Afrique. En effet, un des obstacles majeurs à un développement agricole intégrateur et inclusif est la mise à jour des organisations des producteurs et productrices. En Afrique de l’Ouest et du Centre en particulier, la plupart des organisations souffrent d’une faiblesse structurelle, d’une gouvernance inadaptée et d’un manque de capacité endogène pour fonctionner de manière autonome et fournir les services économiques nécessaires à leurs membres. Dans la plupart des cas ces organisations restent fragiles et trop dépendantes d’appuis extérieurs. Ce rapport décrit une nouvelle méthodologie appelée GAIN développée par le Département du Développement Économique et Social de la FAO sous la direction de Aziz Elbehri, Économiste Principal à la FAO. L’objectif principal de cette méthodologie est de fournir un outil diagnostic efficace permettant d’amorcer un changement structurel et endogène au sein d’une organisation de producteurs et productrices. Quatre principes phares guident la méthodologie GAIN : la bonne gouvernance, l’autonomie économique, l’intégration des capacités avec les approches et leur objectifs, ainsi que la priorité donnée aux besoins internes de l’organisation. Par ailleurs, en suivant une approche participative et itérative, la méthodologie GAIN permet de combiner un diagnostic interne de l’organisation avec une analyse de son environnement immédiat dans le but de lancer l’organisation dans un processus d’autonomisation économique progressive, de lui permettre de répondre au besoins économiques des membres et de pouvoir jouer un rôle dynamique dans l’économie rurale locale.