La situation mondiale de l'alimentation et de l'agriculture 2012

Langue : Français
Couverture de l'ouvrage La situation mondiale de l'alimentation et de l'agriculture 2012

Thèmes de La situation mondiale de l'alimentation et de...

75,96 €

Disponible chez l'éditeur (délai d'approvisionnement : 15 jours).

Ajouter au panierAjouter au panier
Date de parution :
Ouvrage 183 p. · Broché · Quadrichromie
ISBN : 9789252073178 EAN : 9789252073178
FAO
Il est essentiel d’investir dans l’agriculture, si l’on veut réduire la faim et promouvoir une agriculture durable. Les régions où le capital agricole par travailleur et les investissements publics dans l’agriculture ont stagné sont, de nos jours, les épicentres de la pauvreté et de la faim dans le monde. Dans les prochaines décennies, les ressources naturelles de la planète seront soumises à des pressions croissantes, du fait de l’augmentation de la demande. Pour éliminer durablement la faim, il faudra intensifier nettement les investissements agricoles, mais aussi améliorer leur efficacité. Ce sont les agriculteurs eux-mêmes qui investissent le plus dans l’agriculture des pays en développement et il faudra donc leur réserver un rôle central dans toute stratégie d’intensification des investissements dans le secteur agricole; par ailleurs, pour amener ces agriculteurs à investir davantage dans l’agriculture, il faudra créer un climat favorable aux investissements, sous la forme de stimulants économiques et d’un environnement porteur. Les pouvoirs publics ont, eux aussi, une responsabilité spéciale à assumer, dans la mesure où ils doivent aider les petits agriculteurs à surmonter les difficultés qu’ils rencontrent lorsqu’ils cherchent à accroître leurs avoirs productifs; en outre, les pouvoirs publics doivent aussi veiller à ce que les grands investissements agricoles aient des effets positifs sur le plan social et soient durables d’un point de vue environnemental. Les investissements agricoles des pouvoirs publics contribuent de manière essentielle à la mise en place d’un environnement porteur favorisant les investissements privés dans ce secteur. Les pouvoirs publics doivent consacrer les fonds limités dont ils disposent à la fourniture de biens publics essentiels, qui ont des effets appréciables sur le plan économique et social.